<img alt="" src="https://secure.link5view.com/192021.png" style="display:none;">

 

Internet vous offre de nombreux moyens pour être visible. Vous pensez sans doute à votre site internet mais saviez vous qu’un document pdf partagé sur le web peut apparaître sur la première page de Google lors d’une recherche, que votre société peut être référencée sur Google Maps sans même l’avoir demandé ou encore que des avis sur des forums peuvent influencer en bien ou en mal de futurs acheteurs potentiels. L’important, c’est donc de maîtriser sa visibilité. Cela passe par des objectifs définis, le contrôle de son nom de domaine, de son site mais aussi de ses profils sur les principaux réseaux sociaux. 

 

Réserver un nom de domaine 

Le nom de domaine est le point d’entrée de votre communication sur le web. Tout s’y rattache : votre site internet bien sûr mais aussi la messagerie, l’extranet et peut être d'autres services à venir. Il apparaîtra sur tous les réseaux sociaux, votre signature d’emails et pourquoi pas sur vos cartes de visite, votre flotte de véhicules, vos prospectus…

Il faut donc réserver son nom de domaine en couvrant toutes les extensions pouvant être utiles à la société. Le “.fr” pour la France et  le “.com” sont importants mais il y a aussi le “.eu” pour l’Europe, le “.mobi” pour les sites mobiles ou encore le “.co.uk” si un développement est prévu au Royaume-Uni. Certaines sociétés dépensent des fortunes dans leur nom de marque mais oublie de réserver les noms de domaines correspondant, pourtant essentiels pour l’international.

 

Un site internet, pourquoi ? 

Créer un site internet est la moindre des choses. Il sera sans doute votre premier point de contact avec vos futurs clients, partenaires ou collaborateurs avec votre entreprise mais vous faut-il un site vitrine, un site marchand, une marketplace ou encore un blog ? Faut-il intégrer un intranet, un extranet ? Et pourquoi un site ?  Pour quels objectifs ? Quelles ambitions ? Quels utilisateurs ? Toutes ces questions sont légitimes et importantes. Il peut être judicieux de faire appel à des professionnels qui sauront vous guider pour recevoir l’indispensable cahier des charges. Ce document va spécifier les technologies à utiliser, le design, la charte graphique, les fonctionnalités associées… Il doit notamment prévoir la compatibilité avec les exigences des moteurs de recherche pour le référencement naturel, le responsive design, c’est-à-dire la lisibilité aussi bien sur tablette que sur mobile, l’efficacité en termes d’architecture de conversion et la facilité de mesure pour identifier des pistes d’amélioration.

Mais pour votre développement à l’international, vous devrez aussi prévoir des évolutions techniques de votre site internet, un site multilingue par exemple, des extensions sur les réseaux sociaux pour une veille concurrentielle efficace, le contact avec des influenceurs et le développement de votre marque hors des frontières. À noter d’ailleurs, que certains pays ont leurs propres réseaux sociaux auxquels il sera peut-être important de vous adapter. 

Un site c’est bien, un site qui vit c’est mieux !

Prenons l’exemple Nespresso. À l’aide de l’outil Wayback Machine, on peut mettre en évidence plusieurs choses. Tout d’abord, que Nespresso a pris le virage du digital dès 1998 et que depuis décembre 98, le site a été sauvegardé par Wayback Machine plus de 4 000 fois, ce qui est le signe d’une bonne fréquence de mise à jour du site. Wayback machine fait en effet une sauvegarde du site à chaque fois qu’il constate une mise à jour majeure. À titre de comparaison le site d’Apple a enregistré plus de 90 000 sauvegardes depuis 1996. On peut d’ailleurs visualiser les mises à jour quasis-quotidienne du site d’Apple en 2018. Cela représente, un travail énorme de création de contenus, photos, vidéos, d’intégration et d’optimisation de ces contenus pour les rendre utiles et efficaces, de promotion de ses contenus et donc de budget marketing digital, d’évolution des infrastructures, serveurs, développement et d’analyse de performances pour identifier les produits les plus recherchés et les régions les plus porteuses. Apple a compris très tôt, l’intérêt d’internet pour son développement et a su investir les moyens nécessaires pour atteindre ces résultats. Il ne suffit pas d’avoir le meilleur produit, encore faut-il le faire savoir aux bonnes personnes.

Les Marketplaces

En attendant d’obtenir assez de visibilité sur un site internet, l’entreprise qui veut exporter peut explorer la piste de sa présence sur une marketplace. Les Marketplaces sont des emplacements idéaux pour trouver de nouveaux clients et bénéficier d’une visibilité supplémentaire très rapidement. Les avantages sont multiples pour un e-commerçant. Vous bénéficiez de l’audience des géants du web Amazon, AliExpress, Ebay, Rakuten, Alibaba. Vous diversifiez les canaux d’acquisition en ligne et vous reposez sur une solution de diffusion de catalogues de produits. Les Marketplaces sont également en train de devenir des moteurs de recherche à part entière. En effet, de plus en plus d’utilisateur recherche un produit directement sur Amazon plutôt que sur Google. Cela a donné naissance à de nouveaux services qui permettent aux annonceurs de faire de la publicité sur Amazon pour mettre en avant leurs produits. 

Amazon est donc en train de clairement concurrencer Google sur son activité la plus rentable, la publicité sur internet. Les Marketplaces ont toutefois leurs limites. Un univers pas forcément adapté à votre image de marque que vous ne pouvez pas contrôler, le mélange de produits neufs et d’occasion, la mise en évidence de solutions concurrente. Parfois la marketplace peut d’ailleurs devenir elle-même concurrente.  Si vous souhaitez prévoir un moment pour discuter plus longuement de votre visibilité sur internet, l’équipe WSI est prêt à vous recevoir lors d’un entretien avec un de nos conseillers en marketing digital. 

 

Télécharger le guide SEO

PARTAGEZ CET ARTICLE